xzw4

Réalisateur : Alan Ball
Producteur : HBO
Distribution : Peter Krause, Michael C. Hall, Frances Conroy, Lauren Ambrose, Richard Jenkis, Freddy Rodriguez
Parution : 2001-2005

Résumé de l’éditeur : La vie des membres de la famille Fisher bascule lorsque le père meurt dans un accident, laissant ainsi la direction de la société de pompes funèbres qu’il a fondée à ses deux fils.

 

Une fois n’est pas coutume, on va parler série, si tu veux bien.
Cartonner en servant du funéraire aux heures de grandes écoutes était un pari fou, remporté haut la main (il se murmure que cette série est la meilleure de tous les temps, avec Les Soprano. Et Breaking Bad ; mais ça, c’est juste mon avis perso.). À l’époque de sa diffusion, l’engouement fut tel qu’en France, la filière thanatopraxique fut prise d’assaut. Le marché s’en retrouva saturé et les tarifs des soins s’écroulèrent, au grand dam des professionnels bien établis.
C’est le double effet Kiss Kool.

Six Feet Under, c’est donc l’histoire d’une famille de croque-morts au naturel pas très joyeux (ce qui se ressent jusque dans la déco de la partie privative de la maison), devant faire face à la mort accidentelle de Nathaniel, le patriarche.

jvrx
Une famille heureuse. (source : youwatch-series.com)

Ce manque d’enthousiasme et ce sérieux ont aussi leurs bons côtés ; lorsqu’un personnage s’imagine dans des situations un peu folles, ça crée un décalage hilarant.

giphy

Au travers de ce drame familial, des personnages et de leurs déboires sentimentaux, on va aussi te parler famille, couple, amitié, art, homosexualité, racisme… En bref, cette série va surtout te parler de la vie. La mort, c’est juste le produit d’appel.
L’humour noir, omniprésent, illumine l’ambiance qui s’en retrouve allégée : la mort est dédramatisée. Autant en rire, puisqu’on y passera tous… Des morts, tu en verras à chaque épisode. Des morts tragiques, stupides, parfois ironiques. Les soins sont montrés sans fard et de façon plutôt réaliste, d’après ce que j’ai pu lire sur le sujet. Mais ce n’est ni glauque, ni exhibitionniste. Jamais.

2zqy
(source : sixfeetunder-france.com)

Tout ça fonctionnerait sans doute moins bien sans une interprétation impeccable, et un bon développement des personnages. Le tour de force des scénaristes est de parvenir à t’émouvoir si l’un d’eux vit quelque chose de grave alors qu’il t’agaçait jusqu’à présent.
La série lorgne également sur le fantastique. Les fantômes des morts dont les Fisher ont la charge, parfois ceux de leurs propres morts, leur apparaissent le temps d’un brin de causette, ou pour leur rappeler l’essentiel. Réflexions philosophiques et réparties sarcastiques, parfois cruelles, font tout le sel de ces scènes et on en redemande !

Quant au finale, il est parfait car il respecte l’esprit de départ de la série. Un vrai feu d’artifice ! Sors les mouchoirs, tu en auras besoin…

2upx
(source : digitalspy.com)

 

Une série dure et douce à la fois que je te conseille de revoir, ou de découvrir si tu étais à peine né.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s